Les Bases du Guide de Culbutage de Baril pour Débutant

Déc 26, 2021
admin

La finition de surface est une partie essentielle de la fabrication de pièces industrielles et mécaniques.

Les objets métalliques brillants et super lisses que vous voyez sont des produits de finition de surface.

Ce processus améliore la résilience, la résistance à la corrosion, la résistance à la traction et élimine les bavures, les défauts et autres défauts de surface.

Le culbutage du canon, également appelé finition du canon, est l’un des processus de finition les plus populaires.

Le procédé convient à la finition en masse de pièces relativement petites. La finition du canon implique un canon à six ou huit côtés, qui continue de tourner à une vitesse fixe.

Un mélange de pièces métalliques brutes, de milieux et de composés se trouve dans ce baril. Le canon rotatif crée un frottement, frottant les pièces et les supports les uns contre les autres.

Éléments importants du culbutage du canon

Trois éléments essentiels contribuent au succès du culbutage du canon: l’équipement de culbutage du canon, les supports de culbutage et le composé

1.1 Équipement de culbutage de baril

Les machines de culbutage de baril viennent principalement dans différentes conceptions abordables.

L’équipement a une division différente en fonction de la différence de l’objet vibratoire.

Ce guide vous présente le système de barillets Octogonaux horizontaux et les machines à barillets polygonaux à Triple Action dans les processus de finition en série d’aujourd’hui.

1.2 Supports de culbutage

Les processus de finition en masse fonctionnent mieux lorsque les pièces ne se heurtent pas les unes contre les autres.

Ajouter le matériau à la charge pour lubrifier le processus.

L’expérience a montré qu’un rapport volumique de trois supports pour une pièce de pièce est généralement le meilleur pour obtenir de meilleurs résultats.

Bien que la taille et le type de matériau déterminent le support.

Sélection des supports de culbutage

Ils sont généralement sélectionnés de telle sorte qu’ils soient suffisamment petits pour traverser les ruptures, les trous et les points, mais suffisamment grands pour ne pas se loger.

Lorsqu’un support de grande taille est utilisé.

En utilisant de gros supports, une action plus rapide est obtenue. Si le support est plus petit, cependant, une finition plus raffinée est obtenue.

Voici quelques exemples de Milieux de culbutage sélectionnés

  • Milieux de culbutage en porcelaine: les milieux de culbutage en porcelaine (également appelés milieux d’oxyde d’aluminium) sont généralement utilisés dans les processus de finition en masse où l’accent est mis sur l’ébavurage et le rodage. Il est plus économique et a tendance à durer plus longtemps.
  • Supports de culbutage en acier: Les supports en acier sont toujours utilisés lorsqu’il est nécessaire de brunir ou d’éclaircir les pièces. Ils sont légers en action et, lorsqu’ils sont utilisés, ils ne provoquent pas d’usure excessive des pièces.
  • Supports de culbutage en plastique: Ils sont excellents pour la finition de pièces délicates dans un processus qui n’implique pas l’usure excessive des pièces de travail.
  • Supports de culbutage en céramique: La régularité de la taille et de la forme de la pièce doit être terminée pour déterminer si la céramique fonctionnera bien. Généralement, cela est utilisé lorsque de plus grandes pièces de la pièce sont impliquées.

1.3 Composé

L’ajout de composés dans les processus de finition en masse vise à aider les différentes actions à obtenir les meilleurs résultats.

Lorsque des composés sont ajoutés aux processus de finition en masse, ils produisent des pièces plus fines.

Ils se présentent sous différentes formes, y compris des liquides et de la poudre sèche.

2. Comparaison entre le Barillet Octogonal Horizontal et le Barillet Polygonal à Triple Action

2.1 Machine de Culbutage de Barillet Octogonal horizontal

Le système de barillet Octogonal horizontal et les conceptions de barillet basculant et ouvert ont plusieurs similitudes en commun.

Ces deux machines peuvent s’intégrer de manière adéquate dans la catégorie des systèmes les plus couramment utilisés.

Avec l’unité basculante et ouverte, les utilisateurs peuvent surveiller adéquatement leur travail pour effectuer les ajouts nécessaires si le besoin se fait sentir de résultats variables.

Machine de culbutage à barillet hexagonal

En revanche, les systèmes à barillet horizontal ne présentent pas ces caractéristiques. Au lieu de cela, ils sont construits avec des portes qui sont bien tournées pendant le fonctionnement.

Comme il n’y a pas de moyen de respirer dans ce système, une pression peut s’y développer.

Ces effets se produisent principalement dans les opérations où l’on utilise des milieux acides.

La machine est incorporée, donc avec des vannes de dégagement de pression.

Ces vannes doivent être libérées avant de pouvoir être chargées ou déchargées.

2.2 Barillet Triple Action

Le barillet Triple Action diffère de l’unité de finition horizontale du barillet. Dans cette unité, la machine peut tourner à la fois horizontalement et axialement.

Cette double rotation se traduit par une action de coupe intense plus rapide que celle obtenue avec l’unité de finition horizontale du canon. Par conséquent, il est relativement plus rapide avec un temps de cycle plus court.

Machine de culbutage de baril en forme d’olive

Culbutage de baril humide et culbutage de baril sec

Il existe deux principaux types de processus de culbutage de baril, à savoir le culbutage humide et le culbutage sec. Les deux méthodes sont rentables, nécessitent peu de manipulation et finissent de nombreuses pièces en même temps

3.1 culbutage du baril humide

Le culbutage humide est le processus qui implique l’utilisation d’eau comme lubrifiant.

Il se compose généralement de fûts horizontaux et obliques en acier et doublés de bois, de caoutchouc, de néoprène, d’uréthane, de PVC ou de vinyle pour un meilleur amorti.

L’amortissement augmente la durée de vie des barils en réduisant le contact entre les pièces métalliques et la surface du baril.

L’eau lave souvent les résidus de coupe pour améliorer l’efficacité.

Le niveau d’eau dans le canon dépend de la sortie de finition souhaitée.

Par exemple, le brunissage nécessite de remplir le canon d’eau jusqu’au niveau de la charge.

À mesure que le niveau d’eau augmente, vous obtenez une finition plus raffinée et une vitesse de coupe plus lente.

Parfois, cependant, l’utilisation d’eau peut nuire à l’efficacité du processus car la tension superficielle fait que les pièces s’accrochent, en particulier les pièces métalliques petites et plates.

Utiliser un culbutage humide pour enlever le stock excédentaire.

3.2 Culbutage à sec

Le culbutage à sec consiste à utiliser un matériau sec comme agent lubrifiant ou composé de nettoyage au lieu de l’eau.

Utilisez cette méthode pour toutes les phases, y compris le polissage.

Vous pouvez utiliser du sable, des pièces en céramique, des chevilles en bois et du grain d’épis de maïs ou de noix.

Plus tôt, utilisez du sable avec des pierres lisses pour les pièces métalliques.

Cependant, la tendance s’est récemment déplacée vers l’utilisation d’une matière organique telle que l’épi de maïs ou le grain de coquille de noix pour mieux retenir la saleté et même les huiles.

Pour la finition des pièces en plastique, vous devez utiliser des matériaux plus souples tels que des chevilles en bois.

Paramètres Contribuant au succès de la Finition en masse

4.1 Charge du canon

Si de meilleurs résultats sont requis, la hauteur de charge du canon ne doit pas être inférieure à 45% ou supérieure à 60% de la capacité totale du canon.

Capacité de chargement du baril (Gracieuseté : SME)

À une hauteur de charge de 50%, des résultats de finition optimaux sont obtenus. Alors que plus d’action et une finition plus imparfaite sont obtenues entre 40 et 45%.

4.2 Vitesse

Sélectionnez le bon support et les composés complémentaires et placez les pièces dans le canon.

Ces barils tournent à une vitesse comprise entre 20 et 40 tr/min.

Cela durera un certain temps, en fonction du résultat souhaité.

En fonction de la taille et de la capacité du canon et des éléments à y placer, tout en tenant compte des types de pièces à usiner et du calendrier, le régime est sélectionné pour convenir à tout usage requis.

Lorsqu’un système de barillet doit fonctionner à la bonne vitesse, cela crée le frottement nécessaire entre les pièces.

Obtenir une action plus rapide en augmentant la vitesse, mais peut entraîner une mauvaise finition.

Une vitesse plus lente, cependant, peut produire une finition plus raffinée, mais avec un temps de cycle prolongé.

Vitesse de rotation (Aluminumindustrie e.V)

Une norme pour la vitesse de rotation est utilisée au Japon depuis de nombreuses années. Nous calculons avec l’équation suivante:

N = D / K1 / 2

N = vitesse du canon (tr / min), D = diamètre du canon (m ou ft) et K = une constante de proportionnalité. La valeur de K diffère selon la finition. Lorsque D est donné en mètres:

    • Finitions brillantes (K = 8)
    • Finitions brillantes (K = 15-20)
    • Finition moyenne (K = 20-25)
    • Finition rugueuse (K = 25-30)

4.3 Glissez et inclinez

Au fur et à mesure que le canon tourne, les pièces entrent en collision avec elles-mêmes, le support et le composé. En fonction des résultats souhaités, nous choisissons la bonne vitesse de rotation. Si le débit est trop rapide, le système peut être endommagé ou devenir inefficace. D’autre part, lorsque le rythme est plus lent, les pièces peuvent ne pas être endommagées, mais peuvent entraîner un cycle de processus plus prolongé.

4.4Utiliser le bon produit de nettoyage

Comme c’est le cas pour tout processus de finition, le culbutage du canon nécessite également une utilisation prudente du produit de nettoyage. Habituellement, le rapport média / pièces est de trois à un en volume. Si vous finissez des articles fragiles ou volumineux, utilisez plus de supports pour une meilleure protection et une productivité accrue.

Vous pouvez utiliser de l’oxyde d’aluminium pour l’ébavurage et le rodage si les pièces ont une forme et une taille irrégulières. D’autre part, vous pouvez utiliser des billes et des formes de brunissage en acier uniquement pour le brunissage et l’éclaircissement. Les billes de brunissage en acier n’élimineront pas les bavures légères. Mais, vous pouvez ajouter un composé de finition pour obtenir une finition de haute qualité.

Les supports en plastique préformés sont probablement les meilleurs pour la finition de l’aluminium, des pièces moulées sous pression et des pièces délicates. Vous pouvez utiliser des supports en céramique s’il est nécessaire de conserver la taille et la forme des composants. Cependant, il s’use plus rapidement que l’oxyde d’aluminium.

5. Principaux avantages du culbutage du canon

La plupart des fabricants ont tendance à utiliser la finition du canon en raison de leurs avantages uniques. L’excellente nouvelle est que les méthodes de culbutage des barils deviennent de plus en plus sophistiquées. Ainsi, les avantages continueront de croître.

5.1 Meilleure consistance

En matière de finition en masse, le maintien de la cohérence est la clé d’un meilleur rendement.
Toutes les pièces finies en masse doivent présenter le même niveau de luminosité, de douceur, d’apparence et d’autres propriétés mécaniques.

C’est pourquoi les fabricants préfèrent utiliser le culbutage en tonneau. Comparé au polissage à la main, il offre un niveau supérieur de résultats de finition uniformes.

5.2 Moins de temps

La finition des fûts est l’un des processus de finition les plus rapides du marché. Habituellement, un tonneau typique ne nécessite que six à 24 heures, selon la finition, les pièces et le support souhaités.

Vous n’avez pas besoin de surveiller le processus en continu. Vous devez définir les paramètres tels que le volume de charge et la durée du cycle et vous détendre juste avant le début du processus. Il y a peu de manipulation requise pendant le processus.

5.3 Adaptabilité élevée

Le troisième plus grand avantage du culbutage du canon est son adaptabilité. Vous pouvez calibrer une machine de culbutage selon vos spécifications souhaitées.

Que vous souhaitiez enlever les huiles ou finir des pièces complexes avec des zones difficiles d’accès, le culbutage en baril est le bon choix.

Vous pouvez également utiliser une variété de supports de finition et d’additifs pour obtenir le niveau de finition souhaité.
C’est pourquoi vous pouvez traiter n’importe quoi, des grandes pièces métalliques aux objets petits et fragiles.

5.4 Finition à l’échelle

Le culbutage du canon est peut-être la meilleure façon de finir une grande quantité de pièces en peu de temps.

Avec peu de manipulation requise, vous pouvez traiter plusieurs lots à la fois contenant des milliers de composants.

Pour de plus longues exécutions, vous pouvez exécuter le système pendant la nuit. De plus, vous n’avez pas à vous soucier de la consistance et de la qualité de la finition.

5.5 Autres avantages

Il est rentable que les techniques de finition à la main. Le culbutage du canon augmente la ténacité et la résistance des pièces. Le tumbling procure un certain soulagement du stress. Vous pouvez également mélanger des pièces forgées et des pièces moulées en utilisant ce processus.

Conclusion

Décrit ci-dessus est la description la plus élémentaire des différents processus de finition en masse du canon. Depuis sa création, le culbutage en tonneau a incorporé de nombreuses autres pratiques et techniques essentielles.

Les fabricants sont à la recherche de processus de finition rentables, efficaces et cohérents. C’est là que le tonneau entre en jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.